Syndicat des producteurs aquacoles de Guadeloupe : 05 90 98 11 83 ou par email

contact SYPAGUA

L'aquaculture

vendredi18 octobre 2019

La pisciculture

la pisciculture

La pisciculture désigne l'élevage des poissons aussi bien eaux douces, qu'en eaux saumâtres et marines. Suivant le milieu, on parle de pisciculture marine ou continentale.
Dans le monde, depuis 2010, près d'un Kg de poisson consommé sur deux, provient de la pisciculture.


La pisciculture est souvent présentée, comme l'aquaculture en général, comme une alternative à la surpêche.

Pisciculture en eau douce

L’élevage des poissons en eau douce ne date pas d’hier. Les premiers essais de pisciculture remontent à l'antiquité. Les égyptiens auraient été les premiers à élever des poissons -des tlpias - il y a 4000 ans, comme en témoignent des bas reliefs de l'Eypte ancienne.

Le premier traité  pisciculture esr chinois. Il fût écrit y a rès de 3000 ans par Fan Li.

Plus tard, les romains auraient été les pemiers à pratiquer cet art en Europe.

Au moyen âge, plusieurs confréries de moines ont popularisé la pisciculture d'étangs.
 
Puis, le 20 ème siècle a connu le développement de la pisciculture française. En 1910, il existait déjà 111 petits établissements piscicoles situés pour la plupart à l’emplacement d’anciens moulins.

La principale espèce piscicole en France est la truite arc en ciel. 

Aux antilles, on élève une espèce de poisson d’eau douce, à des fins commerciales et récréatives : le tilapia ou rouget créole. On pratique la pisciculture en eau douce en Guyane, où on élève deux autres espèces, l'atipa et la carpe amour .

Les espèces d’eau douce qui préfèrent les conditions d’eau froide, par exemple la truite arc-en-ciel, peuvent être élevées dans des mares artificielles ou des étangs (piscicultures artisanales) ou encore dans des cages en filet suspendues dans des lacs (établissements commerciaux à grande échelle). Le tilapia, une espèce d’eau chaude, est élevé dans des bassins situés à terre et alimentés par des dispositifs de recirculation qui permettent aux exploitants de contrôler méticuleusement la température et la qualité de l’eau.

Pour la pisciculture d'eau douce aux antilles, le tilapia est l'unique espèce d’eau douce en Guadeloupe et Martinique.

 

La pisciculture marine et nouvelle

La pisciculture marine est une activité récente. Au début des années 1980, grâce à l’appui d’organismes de recherche tels que l’IFREMER, l’INRA et le CEMAGREF, les écloseries françaises ont été pionnières dans la maîtrise de la reproduction et de l’élevage larvaire du loup méditérannéen.

Au début des années 90, des élevages d’esturgeon ont vu le jour en Aquitaine. Bien qu’étant un poisson d’eau douce, l’esturgeon a très vite été intégré à l’aquaculture marine et nouvelle du fait de sa technique de production similaire.

En pisciculture marine, la moitié des entreprises de l'hexagonea été créée entre 1985 et 1989. D’autres ont été créées entre 1989 et 1997. Depuis cette période, pratiquement aucune nouvelle entreprise ne s’est créée compte tenu de la difficulté d’accés à de nouveaux sites.

Aux Antilles, on élève deux espèces de poisson, à des fins commerciales : Loup Caraïbes et le cobia. On ne pratique pas la pisciculture en eau de mer en Guyane.

Pour la pisciculture marine aux Antilles le Loup Caraibes est l’espèce marine la plus élevé en Guadeloupe et Martinique.